Mots clé
Produits

Sècheresse buccale

 

Bouche sèche : comment y remédier ?

Il arrive que la quantité de salive sécrétée ne suffise pas à humidifier la bouche, entraînant des problèmes de dents ou de gencives, une mauvaise haleine, voire une difficulté à s’alimenter. Des solutions existent pour soulager cet inconfort, particulièrement fréquent chez les personnes âgées.

Les désagréments de la xérostomie

Les symptômes de la bouche sèche

La sécheresse buccale (également appelée « xérostomie ») est une insuffisance de production de la salive (« hyposialie », ou « asialie » quand la salive est absente). Elle se traduit par une bouche « pâteuse », un dessèchement de la gorge, des sensations de brûlure, voire de petites plaies de la bouche.
La mastication des aliments peut devenir pénible et les appareils dentaires difficiles à supporter. Parfois, l’entourage se plaint de la mauvaise haleine de la personne touchée.

Les complications de la bouche sèche

Le manque de salive favorise le dépôt de la plaque dentaire, augmentant ainsi le risque de gingivite, de carie et d’autres infections de la bouche, en particulier chez les fumeurs.
Chez les personnes âgées, la sécheresse buccale peut être une cause de malnutrition, avec un amaigrissement et une faiblesse de l’état général. Outre la difficulté à mastiquer, la xérostomie tend à provoquer, chez ces personnes, une perte du sens du goût ce qui contribue à la diminution des apports alimentaires.

Quelles sont les causes de la sécheresse buccale ?

La xérostomie est plus fréquente chez les personnes âgées

Les personnes âgées souffrent souvent de sécheresse buccale car, avec l'âge, la production de salive tend à diminuer. De plus, les personnes âgées prennent souvent plusieurs médicaments de manière chronique, dont certains ont tendance à réduire la sécrétion de salive.
Enfin, certaines maladies plus fréquentes chez les seniors peuvent également réduire la production de salive, soit directement, soit à travers leurs traitements : maladies d’Alzheimer et de Parkinson, accidents vasculaires cérébraux, insuffisance cardiaque, par exemple.

Les maladies qui se traduisent par une bouche sèche

Certaines maladies peuvent provoquer une diminution de la production de salive (et, parfois, de larmes). En particulier les maladies dites « auto-immunes », comme par exemple la maladie de Gougerot-Sjögren qui affecte les glandes salivaires et lacrymales.
De plus, les maladies qui encombrent le nez de manière durable (par exemple la rhinite perannuelle) obligent à respirer par la bouche, créant une sensation de bouche sèche.
Enfin, les maladies qui déshydratent peuvent provoquer de la sécheresse buccale : celles qui entraînent de la fièvre et de la diarrhée, par exemple.

Les médicaments qui provoquent une sécheresse buccale

De nombreux médicaments ont pour effet indésirable de réduire la sécrétion de salive. Par exemple, certains produits pour lutter contre l’anxiété, la dépression ou les psychoses, mais aussi contre les allergies, le rhume, la douleur, les problèmes cardiaques, l’hypertension artérielle, etc. Pour savoir si un médicament peut être à l’origine de sécheresse buccale, consultez la notice ou demandez conseil à votre pharmacien.
Les personnes qui souffrent de cancer et qui sont traitées par radiothérapie se plaignent fréquemment de xérostomie, en particulier lorsque la tumeur traitée est proche des glandes salivaires. Certains médicaments de chimiothérapie anticancéreuse peuvent également être à l’origine de sensation de bouche sèche.

Les autres causes de la sécheresse buccale

Au-delà des causes liées à l’âge, à une maladie ou à un traitement, d’autres facteurs peuvent contribuer à la sensation de bouche sèche. La plus fréquente est l’usage du tabac qui, outre la mauvaise haleine, peut être à l’origine d’une inflammation des glandes salivaires.
Parfois, le stress chronique peut également se traduire par une bouche sèche.

Comment apaiser la sécheresse buccale ?

1. Rester hydraté pour éviter la sécheresse buccale

Maintenir une bonne hydratation de son corps est la première habitude à adopter pour prévenir la sécheresse buccale, afin de préserver l’hydratation des muqueuses de la bouche.
Buvez au moins 1,5 litres d’eau par jour, et mangez suffisamment de fruits et de légumes. Pensez à emporter une petite bouteille d’eau minérale avec vous.
Si vous respirez par la bouche en dormant, installez un humidificateur d’atmosphère dans votre chambre.

2. Utiliser un substitut salivaire

Les substituts salivaires sont des produits qui sont conçus pour remplacer la salive et lubrifier la bouche de manière durable. Le plus souvent disponibles sous forme de sprays, ils sont à utiliser tout au long de la journée selon les consignes du fabricant.

3. Stimuler sa sécrétion de salive

Il existe différentes astuces pour stimuler sa sécrétion de salive : par exemple, sucer des bonbons acidulés ou mâcher des gommes (préférez-les sans sucre), ou croquer des fruits ou des légumes.
Des médicaments destinés à stimuler la sécrétion de salive existent, mais ils présentent des effets indésirables qui en limitent l’usage. Demandez conseil à votre médecin ou à votre dentiste.

4. Éviter les boissons déshydratantes

Pour soulager la sécheresse buccale, mieux vaut boire fréquemment. Mais attention, les boissons qui contiennent de la caféine ou de l’alcool ont un effet diurétique qui aggrave la déshydratation. Évitez d’abuser du café, du thé, des colas, des boissons dites « énergisantes », et de toutes les boissons alcoolisées.

5. Arrêter de fumer pour une meilleure santé bucco-dentaire

Lorsqu’on souffre de sécheresse buccale, il est essentiel d’arrêter de fumer, à la fois pour retrouver une sécrétion de salive suffisante mais aussi pour prévenir les complications au niveau des dents et des gencives. Demandez conseil à votre médecin qui saura vous accompagner pour un arrêt du tabac durable.